TADDEUZ :
ON EN PARLE !
Nouvelle Chronique 17/20 de Fildediane :
l’aventure a commencé ! tout d’abord marrante, inquiétante mais aussi merveilleuse !
 
"...l'aventure en elle même est trépidante et j'ai adoré la vivre avec Taddeuz. J'espère qu'une suite est en cours, que je puisse la lire ! 😊"
« Une histoire captivante
et délirante !
»

 "Une histoire et une plume magnifiques !"
"...Taddeuz et le collier aztèque est un roman jeunesse qui ne prend pas les enfants pour des demeurés ..."
"... Un roman  vraiment captivant ..." 
"... Le récit est palpitant, plein de rebondissements
et d’aventures passionnantes ... "
"... J'ai eu un coup de coeur pour ce roman jeunesse ..."
"... j'attends avec impatience le volume 2. Ce roman est un roman jeunesse, mais il convient également aux adultes, la preuve, j'ai adoré. "
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
13 SANTONS Couverture.jpg
Lisa Couverture.jpg

Je commande et je paye

TADDEUZ et le Collier Aztèque
 

 
EDITIONS DE LA SAFRANEDE :LA PART D'OMBRE de MF Chevallier Le Page
Capture d’écran 2019-07-24 à 12.52.37.jp

À propos de TADDEUZ:
 
"... Le récit est palpitant, plein de rebondissements
et d’aventures passionnantes ... "
A propos de "La Part d'Ombre"
Chronique de juin par Gérard Monchy

... La confrontation de deux points de vue de mères est intéressante : l'interprétation des faits du côté de la mère "du présumé coupable" Vincent et la vision de celle de la victime Marie sont parfaitement originales et adaptées. 

Et la Veuve K pleine de ressentiments n'est pas étrangère à ce climat particulier et à des scènes parfois surréalistes.

L'auteure évoque la culpabilité, l'amour, la haine, la complexité des sentiments dans cette histoire où l'épilogue est surprenant. ...

A lire aujourd'hui : Commentaires des lecteurs sur Amazon!
Nouvelle Chronique dans "Au Fil des Livres" 
 "À la lecture du synopsis, j'ai cru que ce roman ne serait qu'une enquête à la "Miss Marple". Quelle surprise ! 
Je m'étais totalement fourvoyée et je suis vraiment contente d'avoir entrepris cette lecture. 
Pas d'enquête, mais une rencontre avec les protagonistes du drame. La veuve K invite les mères - celle de l'assassin, celle de la victime - à se confier et évoquer leurs souffrances. Qu'aurais-je fait si j'avais su ? 
Marie-Françoise, de son écriture riche et soutenue, parfois désuète, nous immerge dans la complexité des sentiments de ces mères, elles-mêmes victimes. Se côtoient culpabilité, haine et amour et l'on mesure les répercussions d'un tel événement sur l'intégralité d'une vie. 

 
Ce roman n'est pas ordinaire,
surprenant jusqu'à l'inattendu épilogue. 

Il mérite d'être lu."

12 février 2017
Lire aussi :
Chronique inattendue de Poljack sur Book-Node:
date : 18-01
"C’est un polar un peu hors norme que nous propose Marie-Françoise Chevallier Le Page. Sur le fond : il s’agit bien d’une enquête, mais elle se déroule longtemps après le drame et s’attache à en révéler les « à-côtés », les « dommages collatéraux », plutôt que de revenir sur des faits établis. Ce n’est pas le crime en lui même qui est ausculté, mais ce qu’il a provoqué dans l’entourage des protagonistes. Le personnage principal, la narratrice, sort aussi des sentiers battus, bien que n’étant pas le premier du genre dans la littérature policière. Il s’agit d’une dame que l’on devine d’un certain âge, qui a cette particularité de dialoguer avec son défunt mari, et même d’autres morts dont elle n’a pas vraiment conscience, au début, de leur état de trépassés. Cela amène des scènes un peu surréalistes et des quiproquos assez drôles.
Dans la forme, plus d’une chose le singularise : d’abord, c’est une espèce de mise en abyme, puisque l’auteur fait parler un auteur (la veuve K) qui donne la parole aux mères de la victime et de l’assassin (ou supposé comme tel). Ensuite, l’écriture, très travaillée, avec un vocabulaire étendu, possède un phrasé qu’on ne s’attend pas trouvé dans un roman de cette catégorie. Du moins au vingt-et-unième siècle ! Bien qu’utilisant un langage tout à fait moderne, il y a en effet quelque chose d’intemporel, un peu dix-neuvième siècle ou début vingtième, dans ces phrases longuement développées, enrobées de circonvolutions, riches comme une cuisine en sauce…
Le rythme, aussi, donne un ton particulier. À ma connaissance, Marie-Françoise Chevallier Le Page n’a pas édité de poésie, mais à la lecture de ce roman, on a l’impression qu’elle en a beaucoup écrit. Dans ce texte, une grande partie des phrases sonnent comme des demi-alexandrins (je dis « demi » parce que l’alexandrin n’est pas toujours complet). Cela pourrait être perturbant, mais finalement participe au rapprochement de la souffrance des deux mères, uniformisant ainsi le ton de leur complainte. Effet réussi, donc, puisque revendiqué, d’une certaine façon, par la veuve K. qui cherche à comprendre ce que ces deux femmes ont vécu, après le drame.
Un roman pas très moderne, si on le compare aux best-sellers de la littérature policière d’aujourd’hui, mais qui réjouira ceux qui apprécient une belle utilisation de la langue française. Il régalera également ceux qui ne supportent plus la violence et les descriptions complaisantes de la cruauté dans les polars d’aujourd’hui. Avec La part d’ombre, Marie-Françoise Chevallier Le Page ne signe pas un polar « pur et dur », mais laisse la part belle au texte pour une enquête prise sous un angle original."
Poljack pour Book-Node
"Un épisode de la vie de la Veuve K. , tragique celui-ci. Une enquête personnelle, des secrets, des questions et des réponses qui dérangent ... un enfant incompris, rejeté, négligé, viol, meurtre.
Coupable ou pas ? Tour à tour, le lecteur se retrouve à la place des deux mamans : celle du présumé coupable et celle de la victime, pénétré jusqu'aux entrailles de leurs ressentis respectifs.
Et nous, qu'aurions nous fait à leur place ? Quelles auraient été nos réactions, nos décisions pour notre fils ou notre fille ?
Je vous invite à y réfléchir à la lecture de ce cheminement psychologique.
A lire sans hésiter !!"
Isabelle Gilboux  - Babelio
 
"Marie-Françoise Chevallier Le Page a un vrai style propre à elle. On n'aime ou on n'aime pas. J'étais dubitatif devant ce récit, je ne le suis plus. J'adhère sans hésitation.
C'est un livre si émouvant quand on y regarde de plus près donc n'hésitez pas à le découvrir.
C'est un bel hommage."

Les avis de GeorgesChroniqueur sur internet
"... Cette histoire est passionnante, écrite dans un style clair alerte, et conduit le lecteur de surprise en surprise..."
Pierre Louty (DIrecteur Général "Les Editions de la Veytisou"

"Absolument passionnant!" 

J.F. Le Page  (Saint-Brieuc)

 

________________

A propos de 'La Veuve K. ou la Vie de Château' :


"Au fil de son livre, « La veuve K. ou la vie de château », l’auteur nous entraîne dans un univers mystérieux, parfois même un peu magique, avec également l’intervention de l’au-delà, en dialogue. Un univers où l’humour est très présent pour une histoire à rebondissements et une série de personnages évoluant dans un château, le temps d’un week-end. Avec une ambiance un peu plus sombre, l’ouvrage ferait indéniablement penser à ceux de l’auteur anglais Agatha Christie. Mais les portraits des personnages sont légers et joyeux comme un carton d’invitation en bristol pour passer une fin de semaine à la campagne !"

L'Eclaireur - La Dépêche

Cool... Un bon roman bien distrayant et instructif sur une catégorie sociale peu connue, celles des châtelains de tradition, de fameuses descriptions, un style d'écriture agréable et réaliste, du suspens ... Pour votre détente quotidienne ou vos vacances de Pâques, vous serez tenu en haleine, ou encore pour un cadeau sympa destiné à ceux qui aime les châteaux, la vénerie, la campagne, et l'énigme ... 

Agnès Bonnet

Très bon roman ...très bien écrit qui est captivant et vous fait voyager...j ai aimé ce livre je vous le conseille vivement le prochain romain de madame Chevallier Le Page

Marie-Laure Demachy

C'est génial!! Bravo!

Luc Jodry

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2016 par Marie-Françoise Chevallier Le Page. Créé avec et hébergé par Wix.com